dimanche 9 décembre 2007

Junca



Hier soir j'avais un rendez-vous. Un rendez-vous avec la musique, l'âme andalouse, le duende. Et ce n'est pas une petite brise de mer qui aurait pû m'arrêter, non (Robert par pitié ne reste pas sous cet arbre, il couine bizarrement ! Comment ça c'est ça ou finir emporté par les vagues ? Je t'avais pourtant dit de ne pas mettre de poncho, ça donne prise au vent !).

Junca c'est le dernier spectacle de Mercedes Ruiz. La danseuse, originaire de la région de Jerez, revient aux origines du flamenco. Trois chanteurs, un guitariste, un percussioniste et trois danseurs...et c'est toute l'andalousie qui vibre devant vous. Le spectacle est assez dépouillé (même les tenues de Mercedes sont assez sobres), parfois seuls les claquements de doigts de la danseuse donnent le rythme et l'on entend ses pas glisser sur la scène. Parfois c'est l'ébullition, un festival de musique, de voix, de claquements de talons et toujours ces danseurs qui tourbillonnent avec énergie et élégance. Il y a tout de même un moment qui m'a un peu ennuyé, quand la danseuse était accompagnée du seul piano...affublée d'une robe à la traîne ahurissante elle ne pouvait quasiment bouger que les bras, une danse de postures, toute en retenue, à l'opposé de ce que j'aime. Heureusement l'un des chanteurs est venu assez vite réveiller tout cela !
Si Mercedes était la vedette du spectacle (et la chouchoute du public) j'ai, quant à moi particulièrement apprécié la présence des deux danseurs, dommage que leur rôle ait surtout consisté à occuper la scène pendant que Mercedes changeait de robe...Forcément je préfère voir les hommes danser, surtout le flamenco. Ils étaient tous deux extraordinaires, chacun dans son style, l'un plus élégant, la main sur le revers du veston, le regard un peu hautain, l'autre, les cheveux longs, plus racé, plus viril, plus dans l'énergie, plus vibrant...devinez lequel j'ai préféré ?
En fait le moment qui m'a le plus touché et qui a fait vraiment hurler le public de joie, ce sont les rappels. Ils étaient tous ensemble sur le devant de la scène, musiciens, chanteurs, danseurs et se sont livrés à une improvisation très entrainante (j'avais du mal à tenir en place), où chacun s'est laissé aller à esquisser un pas de danse, mon chouchou a quasiment fait des tourbillons dignes du meilleur danseur de ballet ! De plus cette partie du spectacle n'était pas dénuée d'humour, quand le chanteur, la soixantaine, un peu rondouillard, s'est mis à danser, la salle a commencé à rire, mais l'a applaudi à tout rompre après une prestation plus qu'honorable ! Ca fait du bien de voir le flamenco dansé par monsieur tout le monde, il dégage la même émotion avec un supplément d'âme, et ça m'a permis de remarquer des mouvements qui m'avaient échappés avec les professionnels (ils vont trop vite). Cliquez sur le nom de la dame pour visiter le site officiel de Mercedes Ruiz, il y a même des videos ;-)

7 commentaires:

yoghill a dit…

J'ai déjà vu des guitaristes flamenco, mais pas avec des danseuses. J'imagine l'intensité de ce type de spectacles.
Beau compte rendu en tout cas!

Mélisse a dit…

J'aime le flamenco, avec ou sans danseurs...mais je préfère avec ;-)
Le meilleurs spectacle que j'ai vu c'était il y a 20 ans, avec juste une guitare, des percussions (sur de vielles caisses), un chanteur et deux danseurs. On était tous debouts dans la salle à chanter et taper dans nos mains, terrible !

Mélisse a dit…

Grrrrr, j'ai fait une faute d'orthographe, quand vont-ils se décider à autoriser la modification des commentaires par l'auteur !

Peter a dit…

J’ai un peu la même expérience avec les caisses… dans la banlieue de Jerez dans un local minable, amené par quelqu’un qui se connaissait… quelle ambiance à trois heures le matin ! As-tu visité la Casa Anselma à Seville (Triana) ? Si Anselma veut bien, ça ouvre après minuit, c’est gratuit (elle pousse à la consommation – pas chère).

ar valafenn a dit…

Et tu as déjà pris des cours ?

Mélisse a dit…

Oh miracle, ça marche (après une semaine de bug quand même !). Alors j'en profite :

Peter : Je ne suis pas encore allée à Séville mais quand j'irai je penserai à aller voir Anselma, ça semble être tout à fait le genre d'ambiances que j'aime ;-)

Ar valafenn : Non je n'ai pas encore pris de cours, c'est dans mes (nombreux) projets, mais j'hésite avec la danse orientale et la danse africaine...

Anonyme a dit…

Le flamenco c'est un monde fait de grands artistes comme Mercedes Ruiz, d'anonymes qui le vivent intensément "d'afficionados" du monde entier et particulièrement d'andalous ... C'est un art populaire fabuleux et étonnamment complexe. Les spectacles commerciaux sont souvent faits de moments juxtaposés qui peuvent donner une impression inégale. Le flamenco ce n'est pas que la fête. Mercedes Ruiz est impressionnante avec la bata de cola (traîne de robe faite de nombreux volants) qui nécessite une maîtrise parfaite de l'objet.